Recherche


Rechercher dans ce Blog


lundi 11 juillet 2016

Sortilège


Là toi tu te tiens
Là où rien n'est mien
L'illusion est totale
Tes yeux brillent opales

Tu m'as jeté un sort
Comment je m'en sors?
J'adore m'y mirer
J'adore t'admirer

Tu es un être plein
Plein de douceur
Toujours des câlins
Je voudrais tant l'heure
Ou je pourrais, avec toi, être
Mais sans paraître
Distant et froid, muet
Un jour j'y arriverais

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire