Recherche


Rechercher dans ce Blog


jeudi 23 avril 2015

Déchirement

Deux jours se rapprochent
Deux êtres se décrochent
Séparés à jamais dans la douleur
Par le Styx et son passeur
La mort d'un fût la fin
Du premier il ne reste rien
Du second demeure une épave
Qui simplement se déprave.