Recherche


Rechercher dans ce Blog


vendredi 17 octobre 2014

L'Aveu

J'ai un terrible aveu à te faire
Surement un truc qui va te plaire
Depuis quelque temps je te vois
Différemment, tellement je te dois
Tu m'as aidé à vite me relever
Tel un être entièrement rêvé
Tu as réparé mon petit coeur
Tu m'as vidé de toute rancoeur
Je te dois tout et bien plus
À côté de toi je suis minus
Aide moi a grandi, à m'améliorer
Soit mon guide, Ma Majesté

Condamné


Tristesse égarée dans le passée
Joie de vivre oubliée, dépassée
Cocon vide où je suis désormais
C'est toujours moi qu'on blâmait
Coupable, assassin, traitre
Pas moyen de s'en remettre
Au pied de cet arbre je suis
Enterré, abattu, laissé mort
Moi qui me suis cru assez fort
Pour m'échapper durant la nuit
Je me suis condamné moi-même
Loin de toutes mes gemmes
Amassées par ma fourberie
Les autres me regardent et rient