Recherche


Rechercher dans ce Blog


mercredi 17 décembre 2014

Transperceneige: Intégrale




Résumé:

Un jour, la bombe a fini par éclater. Et toute la Terre s’est brutalement retrouvée plongée dans un éternel hiver gelé, hostile à toute forme de vie. Toute ? Pas tout à fait. Miraculeusement, une toute petite portion d’humanité a trouvé refuge in extremis dans un train révolutionnaire, le Transperceneige, mû par une fantastique machine à mouvement perpétuel que les miraculés de la catastrophe ont vite surnommé Sainte Loco. Mais à bord du convoi, désormais dépositaire de l’ultime échantillon de l’espèce humaine sur cette planète morte, il a vite fallu apprendre à survivre. Et les hommes, comme de bien entendu, n’ont rien eu de plus pressé que d’y reproduire les bons vieux mécanismes de la stratification sociale, de l’oppression politique et du mensonge religieux… 


Bande dessinée majeure des années 80 créée par Jean-Marc Rochette et Jacques Lob, reprise à la fin des années 90 pour deux volumes supplémentaires par Benjamin Legrand après le décès de son scénariste, la trilogie du Transperceneige reparait en un volume unique à l’occasion de son adaptation au cinéma ("Snowpiercer", sur les écrans dès la fin de l’été) par le plus célèbre des cinéastes coréens, Bong Joon-ho. La redécouverte de l’une des meilleures sagas de science-fiction qu’ait produite la bande dessinée française : trente ans après sa création, Le Transperceneige n’a rien perdu de sa puissance et de sa singulière modernité.

Cette intégrale rassemble les trois tomes originaux du Transperceneige à savoir : Le Transperceneige (1984, réédition sous le titre L'Echappée en 1999), L'Arpenteur (1999), La Traversée (2000).




Critiques:

Tranceperceneige...
Le premier tome est une vraie surprise pour moi, je vais dire que c'est une superbe découverte, mais à part avoir des échos comme quoi il fallait le lire et que c'était dans un train dans un récit post-apocalyptique et que ... 
Enfin bref, agréable surprise, fantastique découverte...
On entre dans un univers nouveau bien sympathique, espace clos, sombre, impossible d'en sortir, oppressif. Un genre de confinement dans un vaisseau spatial ou l'extérieur est le plus grand ennemi de la vie.

Dans le premier tome on suit un cheminement de la queue vers la tête du train, il est plus intéressant que les deux suivants par le fait de la découverte de l'environnement. Tout se passe à l'intérieur du train aucun rapport, contact avec l'extérieur, le train est le monde, il n'y a que ça!

Dans le second on change de train et de lieu d'exploration, on part à la découverte de l'extérieur enfin pas trop longtemps non plus ça reste hostile, entre magouilles politiques, problèmes variés ce tome n'est pas mauvais!

Le troisième... bah vous lirez :)
Dans la continuité du second!

Toujours est-il qu'en une journée la lecture était pliée, c'est un récit très prenant, et assez facile à lire, j'en suis ressorti heureux...
Enfin d'un certain point de vue, malgré une fin qui laisse mal à l'aise!
Je vous laisse découvrir tout ça ! 
Pas besoin de trop de courage pour se plonger dedans et ne jamais en ressortir, le pus dur est de réussir à se détacher de l'histoire une fois celle-ci achevée!





Citation:

Parcourant la blanche immensité 
d'un hiver éternel et glacé
d'un bout à l'autre de la planète
roule un train qui jamais ne s'arrête.
C'est le Transperceneige aux mille et un wagons.
C'est le dernier bastion de la civilisation.








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire