Recherche


Rechercher dans ce Blog


vendredi 5 décembre 2014

Rage






Résumé:

Neuf heures cinq. L'écureuil cavale sur la pelouse. Dans la salle 16, Mme Underwood donne son cours d'algèbre... "Si l'on augmente le nombre de variables, les axiomes eux-mêmes restent valides..."

L'interphone crache alors une giclée de mots-requins. Charles Decker est convoqué chez le directeur...

Neuf heures vingt. Après un entretien destroy, Charly met le feu aux vestiaires. Dans les marais puants de son subconscient, son dinosaure personnel patauge avec rage. Charly ouvre la porte de sa classe, tire sur son prof, qui s'effondre. Exit. Tuée sur le coup. Charly se sent merveilleusement bien. Il est allé jusqu'au bout..
.
Neuf heures cinquante. Océan de silence dans la classe prise en otage. Charly se prépare pour le sprint final. Psychodrame et lavage de cerveau. Tout le monde va passer à la moulinette…




Critiques:


J'ai lu ce livre par un heureux "hasard":

HS:{ trop jeune sans doutes pour avoir entendu parler des fusillades avant de le lire, puis: qu'est ça que aurait changé? Il y a des gens pas net un peu partout et je n'y peux rien, enfin bref, à quoi bon en parler?}

Traînant dans ma bibliothèque dans la section Stephen King et voulant lire du King mes doigts l'on saisit, n'ayant eu aucun écho dessus je me suis lancé dans l'inconnu.
Je suis tombé sur un livre perturbant, horrifiant, glaçant... (exagérons un peu, c'est pour l'accroche)

On lit ce livre d'une traite puis on en sort, l'esprit troublé, en pleine réflexion: et si ça nous arrivais, comment réagir?
Il laisse perplexe, l'inquiétude nous envahit durant la lecture puis lui survit.

Donc voilà, j'ai bien le sentiment de ne rien avoir dit, mais que dire?
Moi je sais que ce livre est bon, de là à savoir pourquoi...
Sans doute parce que j'adore avoir des frissons, de l’inquiétude et des incertitudes!
Sans doutes parce que ce livre est comme je les aime.
Sans doutes parce que c'est du King.

Au final un récit court, à lire au plus vite, captivant (si je puis dire)!




Citation:


La plupart des gosses se fichent pas mal de vos facultés intellectuelles ; ils en donneraient pas cent sous, et le type avec un gros Q.I. qui ne sait pas jouer au base-ball ou alors qui arrive troisième au concours de masturbation entre potes, c'est la cinquième roue de la charrette pour tout le monde

3 commentaires:

  1. Ce titre me donne envie depuis un moment, alors que je n'en ai pas vraiment entendu parler. L'atmosphère que tu souligne me donne davantage envie de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense pas que ça ce dit mais c'est une psychose psychologique :D

      Bonne lecture alors :)

      Supprimer
  2. Pour avoir lu tout les Stephen King je peux sans conteste dire que c'est un bon livre, c'est loin d'être une de ses œuvres qui torture le plus notre esprit mais ça a été écrit en 77 la maturité de son écriture à changé et il est devenu de plus en plus tordu, pour notre plaisir d'ailleurs. En bref ce n'est pas un excellent Stephen King, mais c'est un incontournable tout de même.

    RépondreSupprimer