Recherche


Rechercher dans ce Blog


samedi 20 septembre 2014

Ève

Le matin je me lève
Toi en tenue d’Ève
Juste à coté de moi 
Tu t'étires, souris

Tu sais ce que je vis
Simplement un gros émoi
Ô même tes yeux rient
Tu enfiles tes habits

Ta beauté demeure
Éternelle, immuable
Cette belle histoire
Est une simple fable

jeudi 18 septembre 2014

L'Auberge et Autre Nouvelles


Résumé:

Taverne, tavernier, héro, elfes, épée magique, dragon, piège, trahison, vol, amour, prince, combat, barbare, armée, y a même un roi!

Et non y a pas de nain!!!

Un tavernier, Varrik, reçoit plusieurs de ses clients habituels, s'ensuit des événements...

Voilà !

mercredi 17 septembre 2014

La vengeance

Il y a dans la vie, plusieurs joies
La joie de plaire à quelqu'un
Celle de faire régner la loi
Celle de prendre la main...
Mais existe aussi une autre
Une qui est mienne et votre
C'est un plaisir immense
Que d'accomplir une vengeance
Rendre ce que l'on a subi 
Comme un roulement de bille
Avec effet boule de neige
Les ennemis on les asperge
Les mots sont un venin
Les gestes sans lendemain
Seule manière de s'exprimer 
D'exprimer une grosse colère
Est d'y aller, de le faire taire
Cet individu le plus détesté
Notre coeur doit se soulager
Notre peine en sera diminuée
Alors les gens, vengez-vous
Peu importe le quand, le ou
Si la voie est libre, vide
Frappez dans le bide

Thème imposé 

mardi 16 septembre 2014

Quelques nouvelles

Bon, remarquez que il y a beaucoup de poèmes d'un coup, c'est juste pour la plupart des anciens que j'avais fait avant d'ouvrir le blog .

Le chapitre 3 de mon roman va pas tardé, j'ai été un peu retardé par la perte de la feuille avec les noms des loups... Mais tout va bien je l'avais retrouvé elle doit pas être loin.

J'vais reprendre un peu les critiques des livres mais en ce moment je suis pas du tout conquis par ceux que je commence...

Voilà ce sera tout pour moi!

Bonne journée !!!!

Première étincelle

Elle est arrivée ici, innocente
C'est lui qui l'a cueilli à sa descente
Depuis ils s'aiment comme jamais
Elle s'épanouit comme une fleur
Pourtant n'avouant pas qu'elle aimait
Lui aussi reste muet... de stupeur?
Un jour ils tomberont tous deux
Enlacé pour toujours dans un bal éternel
Leur amour brûlant de mille feux
S'utilisant l'un l'autre comme sentinelle 
Parant les coup dure de leur amoureux bouclier
Et toute leur vie ils seront liés
Elle baissant enfin les armes
Se donnant entière corps et âme
Ici est écrite votre idyllique romance
Et désormais attendons qu'elle commence

lundi 15 septembre 2014

L'innocence

C'est l'incandescence des sens
Loin de la concupiscence
C'est rien que de la décence
D'avoir un peu d'innocence 
C'est l'essence de méconnaissance
Démence de la naissance
Elle empêche la croissance
C'est une dégénérescence  
En même temps qu'une quintessence
Elle empêche la jouissance
Elle ne connait aucun double-sens
On la nomme tout puissance
Car elle garde l'adolescence
Loin de la désobéissance
N'utilisant aucun contresens
Vu avec une certaine réticence
Alors qu'elle n'est que magnificence
Elle nous guide vers la renaissance!

Le pouvoir

Ensemble nous sommes toujours plus compétent
Qu'un petit dirigeant, bien trop arrogant
Le pouvoir doit être divisé, partager
Le pouvoir fait vieillir, t'es bien assez âgée
On est là pour supporter le poids avec toi
Laisses nous gérer un peu, soulage ton désarroi
Le pouvoir est une source de soucis permanents
Ne fais pas attention à ce qu'il y a dans ton dos
Ce ne sont que des gens méprisant et ricanants
Ceux qui te soutiennent, se tiennent avec tes idéaux
Fais leur confiance ou alors ta chute est immanente!

mercredi 10 septembre 2014

Le succès



Le grand bonheur éphémère 
Enfermant une part de colère 
Sous des airs de joie 
Un peu de jalousie 
C'est toi qu'on montre du doigt 
C'est facile,c'est ce que tu dis 
En recevant les compliments 
Sordide est ton effondrement

mardi 9 septembre 2014

L'artiste

Oh artiste exquise
Façonne mon cœur
Supprime la douleur
Je te veux conquise


Toute à moi, entière
Tu ne peux plus faire
Simplement marche arrière
Ne regarde pas derrière


Je suis là, devant toi
Il faut que tu ai foi
Avance, suis mes pas
Joints toi à mon repas!

lundi 8 septembre 2014

L'élégance

Tu avances, t’élances
Gracieuse tu marches.
Remplie d’arrogance
Tu passes les arches
Sur tes talons hauts
Voyons ce que tu vaux
Un petit croche patte
Tu t'étales, t'affale
Olé tu nous épates
Vas, relèves toi triomphale
Tu viens de nous faire rire
Nous allons subir ton ire

dimanche 7 septembre 2014

Les Orcs : La Voie du saccage


Résumé:

Un résumé plutôt court à faire sachant que ce livre ne contient pas réellement de rebondissement, d'action  pour le coup, un "historien" décide de passer quelque temps chez les orcs afin de nous en révéler plus sur leur mode de vie et leurs pensées.


Critiques:

Ça fait un moment que ce livre traîne dans ma bibliothèque.
Profitant des vacances j'ai décidé de prendre le temps de le lire, et je n'en suis pas déçu, un vrai moment de plaisir.
On plonge dans l'intimité (bien qu'ils ne connaissent pas ce mot) des orcs, une créature qui au premier abord nous paraît brute, sauvage, barbare!
On découvre au fil du livre que l'orc à quand même une notion de bien et de mal, bien que très limite.
Par exemple c'est bien de tuer, piller les autres espèces ou les autres clans. Et ce n'est pas bien de tuer les enfants.
On se rend donc compte qu'ils ont une part de civilisation dans leur culture jugée peut-être trop simplement de barbare.
Ce livre est bien écrit avec la dose d'humour qui me ravit, un très bon livre pour passer le temps !
Très court donc il suffit d'un peu de temps libre pour le lire ça en vaut le coup!

Cauchemar

Froide nuit d'hiver
Les ténèbres rampent
Tu ne peux voir au travers
Tu es seule sans lampe
Les ténèbres s'insinuent
Ta frayeur continue
Des bruits sourds
C'est la porte
Il faut que tu sortes!
Tu cours dans les faubourgs
Prends des détours
Cherches un recours...
Là, une lumière un espoir
Peur que d'une chose : choir
Rapidement tu t'élances
Ici t'attend avec indolence
Un monstre, ton cauchemar
Tu rêvais, tu te marres!

L'amour?


Si l'amour était une histoire 
Je voudrais pour finaliser 
Qu'elle soit sans aucun déboire 
Tel un conte: fin, consommé!

L'intolérance




On s'en prend souvent
Aux êtres différents
On aime l'identique 
Et pas les critique 
Les gens divergents 
Sont tout le temps 
Source de jalousie 
Et un peu d'envie 
Mais ils sont là 
Malgré les regards 
Traité de chocolat 
Par les ringards 
Ils demeurent ici 
Calmes, zen, assis 
Ils les ignorent 
Sans aucun effort 
Tout les imbeciles 
Rien de moins facile 
Que battre l'intolérance 
Par de l'indifférence

vendredi 5 septembre 2014

Le manque

Les vagues roulent sur le sol
La mer avance sans bruit
Je me dis que j'ai du bol
On dirait que tout être à fuir